Emergenza : Comment les groupes se font-ils programmer pour les festivals de musique?

emergenza

Emergenza

Les Festivals que nous pouvions considérer comme des passe-temps, ont pris maintenant le contrôle des fans et certains grands festivals sont maintenant des rendez-vous majeurs à tout moment de l’année.

Au printemps, notons Bourges et son Printemps de Bourges, en été le célèbre Main Square à Arras ou encore Les Vieilles Charrues à Carhaix.

Ces scènes superbes sont ouvertes aux meilleurs des groupes actuels, mais comment à l’échelle des groupes semi-professionnels, pouvons espérer un jour profiter de ces scènes ?

Obtenir un « visa » relève de l’exploit, voir du miracle si nous ne sommes suivi par aucun professionnels de la musique.

La chose n’est pas aisée, mais voici quelques petits conseils pour pouvoir peut-être un jour prétendre à pouvoir jouer sur une grande scène de festival.

1 -Be Ready For It

Je sais, je sais, tu es prêt !!! E ton groupe aussi. Mais l’ais tu vraiment ?

A ce stade, nous ne parlons de la qualité de votre musique mais de la qualité de votre set.

Si vous n’êtes pas encore expérimentés sur le circuit du Live, alors il sera difficile pour vous de décrocher une place en Festival.

Jouer en festival est très différent que de jouer sur votre scène locale devant un public d’amis qui sont là pour vous soutenir sans vous juger.

Les organisateurs de festival cherchent des groupes solides avec une bonne présente scénique, qui peuvent ramener du public. Rappelez-vous, vous êtes en concurrence avec d’autres groupes venant de la France entière. Il faut donc vous sentir prêts.

Pensez donc à bien organiser votre spectacle et à avoir un set solide. Lorsque vous vous inscrirez sur un festival concours tremplin, vous aurez en général entre 25 à 45 mins pour convaincre et ce sont dès les premières chansons que tout se joue et qu’il faudra que vous fassiez la différence. Un set mal préparé et vous tuez toutes les chances de votre côté pour être bookés sur les étapes d’après.

2 – Know Your Targets

Connaissez-vous bien votre target ? Vous ne pouvez pas prétendre à participer à tous les tremplins que la France compte.

Non, vous ne voulez pas jouer dans n’importe quel festival de musique. Affinez votre recherche. Renseignez-vous sur les festivals sur lesquels vous postulez et affinez vos objectifs de carrière.

Il existe tout type de festivals, du concours organisé par des festivals eux-mêmes pour jouer sur une de leur scène, au concours organisé par votre ville…

Mais tous ont au moins pour objectivité de vous prêter votre première écoute et faire en sorte de vous donner des conseils personnalisés de professionnels.

En France, un festival se détache des autres, le Festival Emergenza offre aux artistes amateurs la possibilité de jouer sur les plus belles scènes françaises, sous forme d’un concours. Ce festival, plus général n’est pas accès sur le style de musique mais plus sur l’expérience des musiciens car il ne s’adresse qu’aux amateurs et artistes non signés.

Ainsi à vous de faire votre tri selon votre objectif. Tout comme vous faites déjà un tri quand vous envoyez votre Ep aux labels ou maisons d’édition. La démarche est la même concernant les festivals.

3 – Soyez actif sur les réseaux sociaux

N’oubliez pas de bien communiquez sur vos réseaux sociaux, il faut bien avouer que la plupart des promoteurs, organisateur et Directeur Artistique passent par les réseaux sociaux pour pouvoir s’informer sur votre groupe, votre style de musique, voir vos photos, connaitre le nombre de personnes qui vous suivent et voir aussi votre actualité (préparation d’un album ou d’un EP, activité en studio, si vous êtes bookés sur des prochaines dates et si oui ou et quand).

Une activité internet « bien portante » et synonyme pour les programmateurs d’une « bonne santé du groupe ». Que vous êtes toujours en projet.

Vous devez donc vous soucier de vos réseaux sociaux (Facebook, Snapchat, Instagram étant les plus prisés).

Après oui, avoir un grand nombre de followers sur les réseaux sociaux n’est pas la même chose que d’avoir un public qui va payer une place pour venir vous voir jouer. Mais, des réseaux dont l’actualité est récente et variée signifie que vous vous engagez auprès de vos fans et que vous êtes suffisamment indépendants pour pouvoir vous engager seul dans la promotion de votre groupe ce qui sous-entend votre grande motivation afin de ramener du monde à vos concerts.

Donc, avant de postuler pour être sélectionné sur des festivals, penser à vos réseaux sociaux et si cela n’est pas le cas, attendez quelques années afin de le fournir à nouveaux d’informations.

4 – Définir un calendrier, un échéancier

La plupart des festivals vont vous demander un investissement en terme de temps.

Prenons pour exemple encore une fois, le Festival Emergenza.

Les sélections à Paris se font en 4 étapes. 4 fois où vous serez jugés par le public : en éliminatoire, en quart de finale, en demi-finale et en finale. Cela va donc vous demander du temps, pour répéter afin de préparer au mieux votre set et ensuite de consacrer du temps aux différents concerts et à votre promotion.

Croyez-le ou non, mais beaucoup de groupes se retrouvent sur le carreaux faute d’avoir envoyé à temps les informations demandées ou même d’avoir prit le temps de s’être renseigné. Il est donc important de vous organiser à temps pour pouvoir vous inscrire et même de vous produire. Encore une fois, chaque petit détail peut faire toute la différence. Si vous n’êtes jamais présents, ou qu’il est compliqué de vous contacter, alors, les programmateurs passeront à d’autres groupes et cela marquera votre manque de motivation. Vous aurez aussi une image négative qui vous collera à la peau sur les saisons suivantes.

5 – Préparer vos documents

Chaque Festival a ses propres demandes. Mais la plupart vous demanderont toujours les mêmes informations.

Préparez donc, ce que l’on appelle dans le jargon un « presskit ». Ce dernier doit contenir les infos suivantes :

Une biographie de votre groupe avec son histoire, la signification du nom de votre groupe…

Les membres du groupe : avec vos instruments et une petite bio de 3lignes chacun

Des photos : officielles et sur scène (les programmateurs en sont friands)

Vos liens : Youtube, Facebook, Instagram (n’oubliez pas de mettre vos profils publics)

Vos liens sonores : Deezer, Youtube, Spotify, Soundcloud… Nous devons pouvoir vous écouter

Des liens presses : vous avez peut-être déjà été interviewés par une presse locale

Votre Tour Dates : dates de concerts passées, présentes et à venir.

Le presskit doit être numérique, facilement mit sur une clef Usb et doit pouvoir être facilement envoyé par mail.

N’oubliez pas d’insérer votre logo.

N’envoyez pas plus d’informations que ce qu’il vous est demandé. Si les programmateurs veulent écouter 2 chansons, alors envoyez 2 chansons, les autres ne seront pas écoutées et cela peut être mal perçu.

6 – N’ayez pas peur de commencer petit

Est-ce que votre ville a un festival qui accueille de la musique?

Parfois, le meilleur festival pour commencer votre carrière de musicien est juste à côté de vous. Maintenant, bien sûr, ce n’est peut-être pas ceux que vous espériez, mais ils sont parfaits pour commencer et vous pourrez toujours les mettre dans votre Tour Date.

Après, si vous cherchez à faire de nombreuses dates sur une période donnée, les festivals tremplins sous forme de concours sont idéals. Il y en a plusieurs en France, le plus important étant le Festival Emergenza qui a lieu sur toute la France, mais aussi à l’international. De nombreux groupes, aujourd’hui connu, ont fait leurs premières armes grâce à ce dernier. Ils vous offrirons votre premières écoutes, vos premiers concerts et vos premiers prix. C’est donc un bon entrainement pour commencer.

7 – Gardez la foi

Il n’est pas évident, quand on est musiciens de garer le moral et la foi face à plusieurs refus de programmateurs.

De plus, en effet, ce n’est pas votre métier. C’est vrai, que les chanteurs ont toute une armée derrière eux qui font leur promotion, organise la production de leur album, leur organise leur tournée. Mais vous ce n’est pas le cas et les artistes les plus débrouillards se démarquent du lot.

C’est une étape inévitable dans la construction de votre carrière même si cela n’est pas toujours évident.

Gardez donc la foi et persévérez si vous croyez en vous et en vote musique. Cela paiera un jour d’une manière ou d’une autre.

Publicités